Pourquoi Faire Des Travaux Pendant Le Confinement Est Une Mauvaise Idée

Publié le 10/05/2021

Pourquoi faire des travaux pendant le confinement est une mauvaise idée

Vous êtes nombreux à vouloir entreprendre des travaux pendant cette troisième période de confinement. Mais refaire sa salle de bain ou poser une piscine s’avère mission difficile, car les artisans sont surchargés de demandes. Et ce n'est pas le seul obstacle.

Une période surchargée pour les artisans du bâtiment • © Stiliana Peev France 3 Lorraine

Restaurants et lieux culturels fermés, vacances aux quatre coins du monde qui devront attendre, avec les confinements successifs, les Français investissent leur épargne chez eux. Se sentir mieux dans son jardin, profiter d’une belle salle de bain ou une cuisine fonctionnelle, les demandes de rénovation affluent chez les artisans. Mais ces travaux espérés prennent en réalité beaucoup de temps avant d'être réalisés. Voici pourquoi.

Allongement des délais

En cette mi-avril 2021, premier constat, les délais sont deux à trois fois plus longs qu'à l'habitude.
Si vous avez envisagé de vous offrir une piscine pour cet été, il va falloir vous armer de patience. Les carnets de commandes des artisans sont pleins pour certains jusqu’à 2022. Stéphane Louis est à la tête d'une entreprise d'aménagement extérieur près de Nancy. Patron d'une trentaine d'employés, il confirme que le planning est très serré.
"Aujourd’hui, je fixe des rendez-vous au mois de septembre pour visiter le terrain et faire un devis", explique le gérant de Qualité Paysage. "Depuis l’année dernière, on pose cinquante piscines par an, deux fois plus qu’avant. On a du mal à répondre à la demande."

Le constat est le même chez ce poseur de poêle à granulés.
"J’ai ouvert ma société il y a quatorze ans et je n’ai jamais eu autant d’activité", témoigne Didier Joffin, gérant de BioChaleur et design, à Frouard (Meurthe-et-Moselle). "C'est du jamais-vu. Avant, pour poser un poêle, cela prenait trois à quatre semaines. Aujourd’hui, nous sommes à minimum deux mois de délai."

Pas de chance non plus si votre envie était de rénover votre salle de bain. Si vous avez la chance de trouver un artisan, votre chantier ne débutera probablement pas avant le mois d’octobre!
"J’ai du travail jusqu’à la fin de l’année 2021", témoigne José Mario Pereira, artisan carreleur à Epernay (Marne). "Avant, je faisais deux chantiers par mois, maintenant, j’en fais trois ou quatre. J’ai des journées qui vont jusqu’à 20 heures du soir."

Stocks réduits

La seconde raison des difficultés d'entreprendre des travaux en ce début d'année est la pénurie de matériaux qui s'ajoute à cet afflux inhabituel de demandes des clients. Certains secteurs sont très touchés. Bois, acier, isolants, ces matières premières sont souvent en rupture de stock et les fournisseurs se retrouvent en difficulté pour répondre aux commandes des professionnels. 
"Je viens de faire le tour de ma cour, le stock de laine de verre y est au plus bas", explique Luc Spielmann, directeur de trois magasins de matériaux de construction BigMat en Alsace. "Avant, j’étais approvisionné en 72 heures, aujourd’hui, le délai est de trois à quatre semaine. Pour les plaques de bois OSB*, nous n’en avons plus du tout, il y a trois à quatre mois d’attente pour une livraison."

Inflation du prix des matières premières

A la pénurie s'ajoute également la forte hausse du coût des matières premières qui grimpe aussi en raison du nombre croissant des demandes. Résultat : les prix s’envolent. Le constat est mondial.
"Pour le bois, les prix aux États-Unis sont multipliés par trois. Par conséquent, les entreprises américaines achètent maintenant en Europe", précise Luc Spielmann. "C’est la même chose pour l’acier, les usines européennes ont été fermées pendant le premier confinement, là, elles n’arrivent plus à suivre. Nous avons une augmentation de 60 % par rapport au prix du mois de novembre sur les montants et les rails en acier pour le placo-plâtre par exemple."

Ce satané Covid

Une quatrième raison, presque plus évidente que les précédentes vient expliquer cette difficulté actuelle à entreprendre des projets de construction ou de rénovation : le Covid lui-même.  Depuis le début de la pandémie, les ouvriers et les artisans qui ont pu pour certain poursuivre leur activité lors des confinements, ont eux-aussi été touchés par la maladie.

En conséquence, les entreprises du BTP ont été et sont encore confrontées à des arrêts-maladie ou des cas de contacts liés à la crise sanitaire. Et comme il est difficile de remplacer ou trouver rapidement de la main-d’œuvre qualifiée, il devient impossible de finir les chantiers dans les délais initiaux.

Autant de raison qui devraient vous inciter à prendre votre mal en patience, à moins que vous ne préfériez finalement les réaliser vous-même.

* OSB (pour Oriented Strand Board) est l'appellation anglaise du panneau en bois de grandes particules orientées, des panneaux composés de lamelles de bois, utilisés dans le bâtiment.
 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous